JavaScript semble être désactivé dans votre navigateur.

Vous devez avoir JavaScript activé dans votre navigateur pour utiliser toutes les fonctionnalités de ce site. Cliquez ici pour obtenir des instructions sur l'activation de javascript dans votre navigateur.

Le kilim, dont le nom provient du persan « gelim », est appelé communément « klim » en Tunisie et au Maroc. C’est un tapis ras en laine sans points noués, dont des motifs géométriques sont tissés sur un métier à haute lisse. Il est considéré comme étant originaire du Moyen-Orient (Anatolie, Perse, Caucase), mais cette technique se retrouve également dans le reste du monde comme en Europe centrale, en Scandinavie ou au Nouveau-Mexique chez les Indiens Navajos. De nombreux vestiges attestent que le kilim (klim) est né il y a près de 10 000 ans au moment de la domestication du mouton.

En Tunisie, les kilims (klims) sont traditionnellement tissés par les nomades du Sud. Ils sont en effet facilement transportables et servent à plusieurs usages (litière des chameaux, séparation dans les tentes…). Le kilim (klim) est toutefois répandu dans l’ensemble des villes et villages du sud tunisien et s’utilise principalement comme tapis mais des fois aussi comme tenture murale. Chaque tribu ou village possède ses propres styles et motifs, ce qui apporte une grande richesse aux tapis tunisiens.

Les motifs des kilims tunisiens sont tissés de façon très serrée et donc plus nets et mieux définis que sur des tapis à points noués. Les motifs sont berbères ou arabes mais toujours géométriques. Le triangle et le losange sont les principaux motifs proposés. Ils permettent de jouer sur les couleurs, d’où la raison pour laquelle les kilims sont souvent très colorés.

Le tissage du kilim est obtenu par l’entrecroisement des fils de chaîne et des fils de trame. La tisserande dispose tout d’abord les fils de chaîne, tous distincts et parallèles les uns aux autres suivant la longueur du kilim (klim). Ils détermineront donc la taille maximum du tapis de par la longueur et la largeur. Les fils de trame seront ensuite tissés dans le sens de la largeur, perpendiculairement aux fils de chaîne. Ils sont discontinus selon les zones de couleurs. La tisserande change donc de couleur dès lors que le motif l’exige. La trame n’est cependant pas seulement utilisée pour le décor mais aussi pour consolider le tapis. Elle est apparente et enveloppe les fils de chaîne qu’elle couvre complètement.

Très solides, les kilims (klims) ont de particulier d’être plus légers que des tapis à points noués, ce qui permet un meilleur entretien au quotidien. Ni trop fins ni trop compacts, les kilims (klims) tunisiens sont toutefois plus épais que ceux du Moyen-Orient.

Nouveauté 2017 : soyez le premier à écrire un avis sur Sajada.

Tapis Taza
Tapis Taza
799,00 €
649,00 €

Livraison gratuite dès 49 €

Satisfait ou remboursé

Qualité garantie

Paiement sécurisé